La Gomera

Dernières îles de la saison 3 (news du 13/04/2017)

Nous avons passé une dizaine de jours sur l'île de La Palma, à la marina de Tazacorte. Après quelques jours de bricolage (encore et toujours !...) nous avons loué une voiture pour visiter l'île et faire de la randonnée.

Nous sommes ensuite restés une dizaine de jours à La Rastinga, petit port de pêcheurs au sud de El Hierro, l'île du bout du monde... Nous avons sillonné l'île en voiture et apprécié la variété de paysages sur cette île très sauvage.

Nous sommes de retour à Gran Tarajal, sur Fuerteventura, où nous préparons le bateau à un long "hivernage" : nous rentrons en avion le 1er mai en Bretagne et ne retrouverons le bateau qu'en octobre pour de nouvelles aventures, des vraies cette fois, puisque nous préparons un voyage vers le Cap Vert puis le Brésil.

Voir les récits dans "Saison 3 > Les îles occidentales" :

- La Palma;

- El Hierro, l'île du bout du monde.

Nous

Retour dans les îles occidentales (news du 22/03/2017)

Après deux mois de travaux à Gran Tarajal sur Fuerteventura nous profitons enfin des vacances en retournant sur les îles occidentales. Nous passons un moment à Tenerife et au carnaval de Santa Cruz puis retrouvons avec un grand plaisir La Gomera. C'est l'île des belles rencontres : nous y retrouvons avec joie un jeune de la bande de routards que nous avions aidée l'an dernier à préparer leur bateau pour la transat. Cette année nous y sympathisons avec une guide de randonnée française qui nous emmène dans les barrancos. Mais les semaines passent vite et nous devons poursuivre notre périple. Nous sommes maintenant à La Palma.

Voir nos récits dans "Saison 3 > Les îles occidentales" :

Belles rencontres à La Gomera (news du 15/03)

Après la semaine de mauvais temps à Santa Cruz, le 24 février nous reprenons la mer en direction de La Gomera, avec une dernière escale sur Tenerife à Las Galletas.

A la Gomera, nous passons d’abord une semaine à la marina de San Sebastien, capitale au Nord-Est de l’île.  De là nous sillonnons cette petite île en voiture et faisons quelques belles, mais parfois difficiles, randonnées dans ces montagnes abruptes. L’île présente une variété de paysages étonnante, passant de la forêt primaire et humide sur les hauteurs au centre, aux « barancos » (canyons) escarpés plus ou moins verdoyants. La côte est une succession de falaises et de plages isolées quasiment désertes. C’est pour le moment la plus belle et la plus sauvage des îles que nous avons visitées !

A San Sebastien nous sympathisons avec une bande de jeunes routards qui préparent leurs bateaux pour une transat. Thierry leur donne un sérieux coup de main pour leurs réparations.

Le 4 mars, nous quittons San Sebastien pour une promenade tranquille jusque Valle Gran Rey, à l’Ouest de l’île, avec plusieurs escales dans des criques loin de tout, au pied de falaises escarpées : baignade et farniente, bien que le temps reste souvent nuageux.

Sur la route de Valle Gran Rey nous croisons un bateau de Pors Meillou, la cale sur l’Odet où nous sévissons avec nos kayaks tout l’été. Demi-tour pour le rejoindre plus à l’Est. Là nous retrouvons les trois bateaux de nos jeunes amis routards. Le lendemain nous repartons avec eux en direction de Valle Gran Rey où nous restons au mouillage : quelques jours tranquilles riches de cette rencontre avec ce groupe de jeunes vraiment intéressants !

Le 13 mars nous mettons le cap vers La Palma, ultime étape de la Saison 2 avant le retour en Bretagne. Nous avons trouvé un jeune équipier pour faire le voyage retour avec nous.

Nouvelles publications dans la rubrique « Saison 2 aux Canaries » :