Le Marin : coup de gueule contre l'hôpital !

En attendant Patrice…

Arrivés le 19 janvier dans la baie du Marin, nous nous ancrons dans l’Anse des Cyclones. Nous y sommes quasiment seuls car nous découvrons à la capitainerie qu’un nouvel arrêté interdit d’y mouiller. Comme personne ne vient nous déloger nous y restons la semaine bien au calme ! Le seul problème est que les fonds de vase favorisent les dérapages.

Thierry profite de cette semaine avant l’arrivée de Patrice pour régler les problèmes d’alimentation électrique. Il découvre que l’alternateur du moteur ne fonctionne pas correctement et que notre parc de batteries est déchargé. Bref, Thierry remet sa casquette d’électricien pour la semaine !

Notre ami Jeff à l'hôpital

Nous avions retrouvé l’an dernier au Marin notre ami Jeff, grâce à qui nous avons acheté notre bateau. Entre-temps nous avons appris qu’il était gravement malade. Dès notre arrivée Thierry va le voir sur son bateau mais seuls les chiens l’accueillent. Renseignements pris, Jeff vient d’être hospitalisé au Marin. Chaque jour Thierry passe le voir mais le pauvre est en piteux état. Au-delà de la tristesse de voir son ami dépérir, ces visites ont mis Thierry dans une colère noire !

L’hôpital du Marin est dans un état de délabrement avancé. L’ascenseur est dangereux, les murs lépreux et les locaux très sales. Mais le plus scandaleux est l’attitude du personnel soignant. L’endroit s’apparente plus à un mouroir qu’à un hôpital ! La climatisation étant en panne, les portes restent grandes ouvertes et en passant dans les couloirs les visiteurs voient les malades souvent nus et encrottés sur leur lit ! Le personnel soignant fait peu de cas des malades et les traitent sans humanité, sans respect de leur dignité. Il faut par exemple une heure pour obtenir une simple bouteille d’eau. De plus, le personnel décrète que seule la personne habilitée a droit aux informations. Thierry a laissé son numéro de téléphone pour être averti en cas de décès. A notre retour après la visite de Patrice, Thierry va à l’hôpital et ne trouve plus Jeff. Bien qu’il soit venu chaque jour durant une semaine, Le médecin refuse, au nom du soi-disant secret médical (En quoi le secret médical intervient-il en cas de décès ?), de lui dire s’il est décédé ou transféré dans un autre hôpital ! Thierry tape un scandale mais rien n’y fait, l’équipe médicale reste inhumaine jusqu’au bout.

Nous apprenons ensuite qu’il est décédé le surlendemain de sa dernière visite. Nous buvons un coup en souvenir de cet homme si particulier.

Si vous êtes malade ou blessé évitez absolument cet hôpital ! On nous a rapporté qu’ils n’ont même pas de quoi faire des points de suture…

Jeff

C'est où ?

Voir la carte de notre trajet avec ses escales en cliquant ICI.

Fil conducteur

Voir le récit précédent et le récit suivant de la saison 5.

Retrouvez dans la liste à droite tous les récits de la saison 5 --->

Commentaires (1)

Patrice Saintot
  • 1. Patrice Saintot | 21 fév 2019
Toutes mes condoléances pour Jeff que je n'ai pas connu mais dont j'ai souvent entendu parler.

L'état de délabrement de l'hôpital ressemble tout à fait à celui de Tana que j'ai connu à Madagascar. Madagascar étant le pays le plus pauvre du monde, on peut admettre, mais pour la Martinique qui est française je ne comprends pas bien.
Est-ce que c'est un sous-état dans l'état ... ?

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19 fév 2019