Touristes à bord

Séjour de Patrice

Mon frère Patrice arrive au Marin le 27 janvier. Depuis deux jours une pluie battante s’abat sur la Martinique et nous craignons qu’une fois de plus il nous porte la poisse pour la météo (Voir sa visite de la Saison 3). Nous avons même sorti nos vestes de quart jaunes pour aller le chercher à l’aéroport… et pas seulement en soutien aux gilets jaunes… Mais ce n’est qu’une mauvaise passe et dès le lendemain le soleil revient.

Nous l’emmenons d’abord en annexe dans la mangrove du Marin : un étroit canal traverse cette forêt si particulière sur quelques centaines de mètres. Des petits crabes rouges grimpent sur les racines enchevêtrées qui trempent dans l’eau. Ensuite nous allons faire une petite randonnée à Crève-Cœur, un « m o r n e » qui offre une belle vue sur la pointe des Salines. Nous lui réservons une première sortie « snorkeling » (ou palmes-masque-tuba pour les français) à la pointe des Figuiers : les fonds y sont magnifiques avec de beaux coraux et un bon échantillon des poissons visibles aux Caraïbes.

Nous terminons l'escale au Marin par une balade à la Pointe des Salines. La belle plage des Salines est bondée alors que celle d’à côté est quasiment déserte. Nous cherchons en vain la Savane des Putréfactions qui s’avère trop loin pour nos pieds fatigués. Nous finissons la balade par le joli bourg de Ste-Anne.

Après cette mise en bouche, nous levons l’ancre pour remonter la côte vers Fort-de-France. Nous prévoyons de courtes navigations et de longues escales ! la première étape nous mène à Petite Anse. Tandis que Patrice reste à bord, je fais le voyage en voiture : nous avons emprunté celle de notre amie Marine partie faire du charter. J’en profite pour aller au Lamentin, temple de la consommation en Martinique : j’ai une liste de choses à acheter qui s’allonge depuis que nous sommes dans des contrées moins commercialement favorisées. Il me faudra deux journées de shopping pour en venir à bout. C’est bon, j’ai maintenant ma dose de galeries commerciales pour un bon moment !

Petite Anse est de fait la plus grande anse après le célèbre rocher du Diamant. L’endroit est très rouleur et Patrice a le mal de mer. Au matin nous allons nager au pied des rochers au nord de l’anse : ce sera le plus bel endroit du séjour avec une profusion de gorgones. Thierry poursuit seul en bateau vers l’Anse d’Arlet tandis que nous allons nous balader en voiture. L’Anse d’Arlet est une anse mieux protégée et nous y retrouvons le calme. Un « aquarium » naturel est aménagé sur quelques rochers à proximité de la plage et permet à tous d’admirer des fonds très riches : une excellente idée pour le bonheur du plus grand nombre ! Les nombreux poissons y sont peu craintifs, habitués aux nageurs inoffensifs. Après deux nuits ancrés dans cette belle anse, caractérisée par sa jolie église juste en face du ponton, nous poursuivons vers l’Anse Noire. C’est une anse très fermée et encaissée dans les montagnes, avec une plage de sable très noir au fond. L’endroit est magnifique et nous y restons plusieurs jours. Nous profitons du samedi après-midi pour aller visiter Fort-de-France mais c’est justement le jour où tout est fermé en ville ! Heureusement nous prenons la navette bateau depuis l’Anse à l’Ane, ça nous fait une jolie promenade en mer dans la baie de Fort-de-France (7€ l’AR). Arrivés là, la visite est vite écourtée car tout est désert, pas même un troquet ouvert pour aller boire un « petit café » (expression favorite de Patrice). Dimanche nous partons tous les trois en grande excursion vers le nord. Nous empruntons la route de la Trace qui traverse la montagne et sa magnifique forêt tropicale. Nous revenons par la côte Est, moins touristique que le sud de l’île. Les paysages sont très variés d’une côte à l’autre.

Thierry propose à Patrice de faire une plongée bouteille car il dit avoir fait un baptême de plongée. Une fois équipé il hésite à sauter à l’eau, puis a du mal à descendre… mais finalement la plongée à dix mètres se passe très bien. Au retour nous découvrons que sa seule expérience remonte à 30 ans en piscine et qu’il ne connait pas le matériel actuel. Bravo Patrice, fallait le faire ! Il est ravi de cette expérience.

La date du retour approche et nous revenons au Marin en deux étapes. Thierry tire deux bords de près serré pour se rendre à Petite Anse mais il doit finir le voyage au moteur, vent dans le nez. Patrice commence à se familiariser avec le bateau et il est très content de cette expérience de navigation. Nous sommes heureux de lui avoir fait partager notre vie de nomades des mers des Caraïbes.

"Charter" avec 3 supers nanas

Notre gestionnaire de sinistres passe ses vacances en Martinique. Grâce à elle nous avons pu être totalement remboursés de nos sinistres successifs et nous souhaitions la remercier en l’invitant à bord. Elle embarque donc à Ste Anne pour deux journées avec une copine et sa fille. Nous les emmenons à la voile à l’Anse Noire où nous sommes accueillis par deux belles tortues. Après-midi baignade et farniente sur le bateau suivis de Champagne pour l’apéro ! Nous rentrons au moteur en faisant une halte à l’Anse d’Arlet pour aller nager sur l’aquarium. Les filles sont de sacrés numéros, pleines d’humour et n’hésitant pas à déconner. Il fallait voir Anne-Claire, victime du mal de mer, aller vomir par-dessus bord avec une classe inénarrable, la main en paravent (petit doigt en l’air) pour éviter de salir le pont ! Nous étions morts de rire. Bref, une belle sortie très agréable.

C'est où ?

Voir la carte de notre trajet avec ses escales en cliquant ICI.

Fil conducteur

Voir le récit précédent et le récit suivant de la saison 5.

Retrouvez dans la liste à droite tous les récits de la saison 5 --->

Commentaires (2)

indie country music
  • 1. indie country music (site web) | 07 juil 2019
I do not even know how I ended up here, but I thought this post was good.
I do not know who you are but certainly you're going to a famous blogger if you are not already
;) Cheers!
Patrice Saintot
  • 2. Patrice Saintot | 21 fév 2019
Je serais bien resté une semaine de plus...
Ces vacances étaient bien sympa et surtout dépaysantes.
Ma découverte de la plongée bouteille aussi. En fait Thierry m'a un peu ... poussé à l'eau pour partir (mais ça reste entre nous).

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19 fév 2019