Farniente aux Grenadines

En cours de rédaction.

 

Il nous reste à peine un mois pour vadrouine forêt tropicale, les îles grenadines bénéficient d’un climat plus sec et la végétation y est moins luxuriante. On y trouve même des cactus.

Sandy Island à Carriacou

Nous restons une journée à Tyrrel Bay et allons ensuite mouiller devant un petit îlot formé d’une langue de sable blanc agrémentée de quelques cocotiers : Sandy Island. La mer y est d’un bleu turquoise fantastique. L’île est bordée de coraux et nous passons un bon moment à admirer les fonds très poissonneux. L’Ile est face à la ville de Hillsborough et nous allons y faire un tour en annexe. Nous espérons pouvoir y faire réparer l’ordinateur, mais il est définitivement hors service ! Nous passons deux nuits dans ce décor de carte postale avant de reprendre la route vers le Nord.

Petit St Vincent et les îlots avoisinants

Nous remontons vers le Nord pour nous rendre à Petit St Vincent qui est une des îles Grenadines de Union. Nous avons le vent dans le nez et faisons les quelques milles au moteur. Nous en profitons pour faire de l’eau douce avec notre dessalinisateur : 16 litres à l’heure. Ici l’approvisionnement en eau douce est très difficile et nous sommes ravis d’avoir investi dans cette machine miracle qui nous fournit une eau (trop) pure qui remplace l’eau en bouteille que nous buvions jusqu’ici. Avec la chaleur nous en consommons près de 6 litres chaque jour ! Cela nous permet aussi de prendre des douches journalières bien appréciables.

Nous contournons Carriacou par le Nord et nous allons jeter l’ancre le temps du déjeuner devant un petit îlot désert : Petite Dominique. Nous y sommes abrités du vent et des vagues mais un courant violent nous empêche toute baignade. Nous poursuivons par petite Martinique où nous ne nous arrêtons pas puis nous mouillons devant le bar au Sud-Est de Petit St Vincent. Cette petite île est privée et abrite un hôtel très luxueux. Seul le bar nous est autorisé mais la bière y est chère et même pas fraîche ! Nous tentons d’aller nous baigner sur le reef à l’Est de l’île mais l’accès avec l’annexe est impossible. Nous nous contentons d’une baignade devant la magnifique plage de sable corallien dans une eau turquoise du plus bel effet. Le lendemain Thierry tente une plongée bouteille sur une épave qu’il ne parvient pas à trouver. Nous partons en annexe vers l’improbable île Morpion : quelques mètres de sable entourés d’un lagon. Une paillote permet de s’abriter du soleil. Nous explorons le lagon et nous trouvons nez à nez avec un petit requin dormeur. A priori inoffensif, mais Thierry lui fait une pichenette sur le nez pour l’éloigner.

Union : mouillage devant Ashton

Nous quittons Petit St Vincent pour Union. Nous jetons l’ancre au pied de Frigate Island à l’entrée de la baie devant le village de Ashton. Nous y sommes pour un temps à l’abri du vent mais lorsqu’il forcit il y fait des tourbillons et le bateau menace d’aller sur les rochers. Nous préférons aller mouiller dans la baie mais nous passons une nuit agitée avec des rafales à 35 nœuds. Au matin nous allons faire le tour du village : quelques commerces et des habitants plutôt joyeux et décontractés.

Union : mouillage à Chatham Bay

Nous mouillons ensuite près de Chatham Bay. Plutôt que d’aller nous joindre aux nombreux bateaux nous préférons nous isoler devant la petite plage juste à côté de l’entrée Nord de la baie. L’endroit est bien abrité du vent mais légèrement rouleur. C’est une baie de sable qui ne présente aucun danger. Nous allons en annexe dans Chatham Bay et constatons que la baie subit des rafales de vent. La plage est bordée de quelques bars très couleur locale. Nous partons à pied dans la forêt pour accéder au Mont Olympus qui offre une belle vue sur les îles avoisinantes.

Mayreau, côte ouest

Nous poursuivons notre remontée vers le Nord et allons vers Mayreau. Nous mouillons d’abord à Lady Rock Bay, une large baie sur la côte Ouest : nous y sommes seuls bien que l’endroit soit agréable et bien protégé. Une grande plage est bordée de collines recouvertes de forêt de type méditerranéenne. Là encore les fonds marins ne sont pas extraordinaires, dommage ! Nous y passons deux jours puis allons mouiller à Salt Whistle Bay, la plus touristique de la côte. Là nous prenons pour quelques jours un bain de foule car les bateaux sont nombreux et l’espace restreint. Beaucoup de gros catamarans de location essaient de mouiller sur la plage… Ils foncent au milieu des bateaux et malheur au baigneur qui traîne par là ! L’endroit est superbe avec une plage de cocotiers d’un blanc éblouissant. Un hôtel restaurant très classe et plusieurs « lolos » très typiques accueillent tous ces touristes en goguette. Avec cette surpopulation inutile d’espérer voir de beaux fonds sous-marins… Nous y restons toutefois le week-end pour bénéficier d’une bonne connexion internet.

Cap sur les Tobago Cays

Le mardi 27 avril nous quittons cette baie du nord de Mayreau pour aller enfin aux Tobago Cays, l’endroit le plus réputé des Grenadines ! C’est juste à l’Est de Mayreau et il nous faut contourner l’île. En chemin nous nous arrêtons pour faire des courses au seul village de cette petite île : Grand Col Point. Quelques cases et beaucoup de restaurants à la décoration plus inventive les uns que les autres… mais désertés car nous semblons être les seuls touristes à baguenauder dans la rue du village. Je ne sais pas comment ils arrivent à vivre de leur travail… Du haut du village, derrière l’église, nous admirons la vue sur les Tobago Cays et repérons les canaux d’accès et les coins de mouillage où aller dès l’après-midi. Mais un accident bête va changer le cours des choses...

C'est où ?

Carte farniente aux grenadines

Fil conducteur

Voir le récit précédent et le récit suivant de la saison 4.

Retrouvez dans la liste à droite tous les récits de la saison 4 --->

Commentaires (2)

Jean LAPEYRE
  • 1. Jean LAPEYRE | 19 Avr 2018
Salut les navigateurs
merci pour ces superbes photos, ça fait rêver.
Bonne réparation
A bientôt de vous revoir en Bretagne
Le moine Marie
  • 2. Le moine Marie | 30 Mars 2018
Ah, les Grenadines ! J'y ai fait une croisière en voilier il y a trente ....ans , quels souvenirs ! C'est dommage que l’usage du rétropédaleur soit interdit. J'arrive de chez Leclerc où il y a trop de choses à comprendre en même temps et où j'ai souvent l'impression que je ne suis pas exactement celle que je crois être, là c'est limpide comme la mer. A bientôt, on a hâte d'en savoir encore plus .

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07 Avr 2018