Le chantier de Carriacou

Avantages et inconvénients

Le chantier Tyrell Bay Marina est un nouveau chantier à Carriacou : il est à gauche de la baie en entrant. Un ancien chantier se trouve sur la droite : nous ne l'avons pas testé.

Le chantier est très grand. il est constitué d'un remblai de sable qui empiète sur la mangrove. L'inconvénient est que lorsqu'il pleut il y a des marres d'eau partout. Qiand le soleil donne il se reflète sur le sable clair et il y fait donc très chaud. Malgré cela le lieu est bien ventilé et plutôt sec : pas de risque de retrouver votre bateau tout moisi !

La grue est toute neuve et peut lever des unités importantes. L'équipe qui s'en charge est opérationnelle. Un plongeur va sous l'eau pour ajuster les sangles. A la sortie le bateau est passé au karcher. L'équipe est au point pour le calage sur bers. Une belle échelle confortable est fournie.

Des bornes d'alimentation en eau et électricité sont en cours d'installation. En attendant c'est la galère pour obtenir une prise électrique et un tuyau d'arrosage... Un bloc sanitaire doit être construit. Pour le moment les sanitaires sont dans un container : pas le grand luxe mais c'est propre (à l'exeption de l'eau qui déborde des douches).

Dès janvier 2019 une française, Sandrine, sera en charge des relations avec les clients français. L'équipe du chantier est très sympa, à l'exception de Chris...

Mauvaise nouvelle : les tarifs ont sensiblement augmenté pour 2019... souhaitons que le service soit enfin à la hauteur ! Le forfait sortie du bateau pour 6 jours reste toutefois très attractif.

Et, enfin, depuis début décembre 2018, la 3G est arrivée à Tyrell Bay : plus besoin de courrir à la recherche de wi-fi. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Digicel (voir ICI leur offre) aux Antilles françaises commercialise des forfaits téléphone intéressants avec rooming illimité quasiment dans toutes les Caraïbes et l'Europe avec 50 Go d'internet. Pas de problème pour ouvrir un compte il suffit d'attester que vous êtes à la marina. L'an dernier nous avons fait le détour par la Martinique essentiellement pour cela !

Les bonnes adresses

À Carriacou vous ne pouvez pas passer à côté de ceux qui contribuent à faire de ce chantier un endroit agréable à vivre.
D’abord il y a Paul au Gallery Café. C’est le ship local qui commande à Grenade et vous livre sous un jour ou deux. Il est un peu le "capitaine du port". Il connaît tout le monde et il est serviable et de bon conseil. N’hésitez pas à le solliciter. Son bar restaurent est accueillant. C’est un anglais (euh, pardon, un irlandais !) très sympa qui parle couramment français.
Ensuite il y a Marco et Sandrine. Marco est un excellent professionnel pour tous types de travaux sauf la résine. Sandrine va prochainement travailler au chantier et sera l'interlocutrice des français. Un couple très sympathique.
Romain et Aurore peuvent aussi vous prêter main forte. Romain est gréeur et fait aussi des travaux de résine. Aurore coud coussins et tauds.

Dominique, un français installé sur un catamaran atelier dans la baie, est un métallier qui travaille à un tarif très abordable. Il peut faire des portiques arrière pour un prix très raisonnable.

Le supermarché Alexis est bien achalandé et il est ouvert tout le temps. Des tables sont installées à l’entrée - abritées du soleil - pour vous permettre de profiter de la wifi. Le week-end une dame vend fruits et légumes près du terminal.

Depuis novembre le terminal tout neuf accueille le ferry en provenance de Grenade. Malheureusement il n'y a qu'une rotation par jour et toujours pas d'autre destination.

À Hillsborough vous avez le magasin de bricolage Noël bien achalandé avec des vendeurs à votre écoute.Il se trouve sur la rue principale le long de la mer. Les taxis collectifs vous amènent à Hillsborough pour 3,5 dollars "ici". Ils passent sans arrêt et c'est sympa. Thierry a aussi fait du stop avec beaucoup de succès.

A L'Esterre (environ 1,5 km du chantier) le magasin Davidson vend peinture, antifouling, résine et tout le matéreil adhoc. C'est moins cher qu'en France. Vous y trouvez notamment les produits Jotun. Mais attention ,e gars n'y connait rien et il faut vérifier les notices techniques avant d'acheter.

Si vous avez des travux de menuiserie à faire faire, Kingsley fait un excellent travail pour un prix raisonnable. Voir ICI le chantier que nous lui avons confié.

Bonne nouvelle : l'an prochain un magasin Top Budget ouvrira ses portes sur le chantier.

Bref, tout cela contribue à faire de Carriacou une escale technique intéressante et agréable. 

Comment s'y rendre ?

Nous avons testé deux solutions :

  • Pour rentrer en France nous avons pris un petit coucou privé qui nous a emmené à Fort-de-France en un peu plus d'une heure. Comme le vol vers Paris est en fin de journée, on part en début d'après-midi. C'est un peu cher : 650 euros pour l'avion 3 places (240 kg max). Contact : Martin Jennet scaramouchevsg@gmail.com.
  • Au retour nous avons opté pour un vol de la Liat Fort-de-France / La Barbade / Grenade. C'est moins cher mais il paraît qu'il arrive souvent que l'avion ne parte pas ! Nous avons eu la chance qu'il n'y ait pas de retard. Il me semble qu'il ne fonctionne que le samedi (attention : ce vol ne vous sera pas proposé en complément du vol depuis la France). Arrivés à 13H, il faut passer la nuit à Grenade et prendre le ferry à 8H du matin pour venir à Carriacou.
Le petit avion

C'est où ?

Fil conducteur

Voir le récit précédent et le récit suivant de la saison 5.

Retrouvez dans la liste à droite tous les récits de la saison 5 --->

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30 déc 2018